0
Category

Divertissement

La Science-Fiction

By Divertissement, Inclassable

Il y a tout juste un an, mon père abandonnait son corps le 1 octobre 2019 à 60 ans après un long combat contre la maladie de Charcot (SLA). Durant sa carrière professionnelle, Karl, mon père, était un homme de lettres : un littéraire. Il avait énormément de livres.

Il y a plus ou moins 30 ans, dans les années 1980, alors qu’il avait plus ou moins mon age soit une trentaine d’années, mon père était passionné de Science-Fiction, tout comme je le suis moi aussi aujourd’hui.

J’ai grandi en entendant parler des livres de Philip K. Dick, Arthur C. Clark, Ray Bradbury et bien sur Frank Herbert, HP Lovecraft, Aldoux Huxley, Isaac Asimov… Puis n’oublions pas ceux qui m’ont mis le pied à l’étrier de la S-F : René Barjavel, Jules Vernes et aussi Henri Vernes, ceux-ci n’ayant aucun rapport l’un avec l’autre. Le dernier, Henri Vernes, étant l’auteur de la série de romans Bob Morane avec laquelle j’ai découvert mes premiers mondes fantastiques.

Mon père a même écrit un livre sur le sujet de la science-fiction, d’ailleurs on peut toujours le trouver sur amazon.

La science fiction a un potentiel subversif

Karl C.

Il se trouve que quelque jour avant le décès de mon père, j’ai pu retrouver un extrait vidéo et le numériser. Dans cet extrait on voit Karl dans une interview sur une chaîne de télévision locale, en 1988. Il parle, vous l’aurez compris, de science-fiction.

L’extraterrestre n’est autre que le miroir tendu à notre humanité

Il aborde trois extraits qu’on lui présente : Blade Runner, inspiré d’une nouvelle de Philip K. Dick. Ensuite c’est un extrait du film Dune de David Lynch, d’après la saga de Frank Herbert. Ils parlent aussi de H.G Wells, de Aldous Huxley et d’autres grands noms de la science-fiction.

La Science-Fiction ne fait que prendre en charge les maux de l’humanité par l’exercice de leur mise en scène exacerbée.

Karl C.

Merci de m’avoir aussi fait découvrir cela, papa ❤

La série Française sur le Cannabis de Netflix

By Cannabis, Divertissement

Le service de vidéo à la demande bien connu Netflix vient d’ajouter une nouvelle série à son catalogue, une série française qui à pour thème, je vous le donne en mile : le cannabis, sa légalisation, sa culture et son commerce.

La série s’appelle Family Business et elle vient tout juste de débarquer sur Netflix le 28 juin 2019. Je vous le dis tout de suite, j’ai adoré la série, non pas tant pour son sujet que parce qu’elle est vraiment bien, sans déconner ! Je ne le dis pas souvent mais là, c’est une très bonne série et française, qui plus est.
Family Business est scénarisée et réalisée par Igor Gotesman.

La boucherie casher d’une famille juive

L’histoire se déroule à Paris, dans une boucherie casher tenue par une famille juive, la famille Hazan. Le père veuf, interprété par Gérard Darmon, a des difficultés à garder le business à flot, son fils (interprété par Jonathan Cohen) enchaîne les galères professionnelles et sa fille (Julia Piaton) s’apprête à prendre le large pour s’éloigner de la famille. Le business familial ne saurait pas se porter plus mal quand une information confidentielle parvient jusqu’aux oreilles de Joseph, le fils : le cannabis va être légalisé en France. Ils vont devoir se montrer inventifs, à l’aide de son meilleur ami d’enfance, afin de convaincre le pater familias de réorienter son commerce et d’être le premier magasin de cannabis légal à Paris : la beuhcherie.

Bienvenue à la Beuhcherie !

C’est de la bonne

Outre sa thématique tout à fait d’actualité : la weed, la légalisation et son commerce réglementé ; Family Business est portée par un très chouette casting. Je trouve que le ton est juste et j’ai parfois franchement bien rigolé. La série parvient également à alterner des moments drôles et plutôt décalés avec des moments plus intenses et prenants.

Un jour, peut-être…

Le sujet est bien traité, les acteurs sont bons, le rythme aussi. On rigole, on est dedans, on stress un peu… Il y a aussi quelques belles surprises et rebondissements, en fait mon seul regret c’est qu’il n’y a que 6 épisodes de 30 minutes.

Je fais tourner !

Bon je vais pas tourner autour du joint, vous aurez compris que je recommande fortement la série Family Business sortie le 28 juin 2019 sur Netflix. Pour tout vous dire je l’ai binge (tout regarder en une fois) tellement j’étais à fond dedans, je ne savais plus m’arrêter.

https://www.netflix.com/title/81010818

Tu seras un homme, mon fils.

By Développement personnel, Divertissement

Avez-vous déjà lu ou entendu le poème “If-” de Rudyard Kipling (1909) ?
Ce poème est particulièrement inspirant et motivant. Avec son nouveau titre IF ft Jocko Willink x Rudyard Kipling, Akira The Don signe une des tracks les plus motivante des Internets.

Akira The Don à encore frappé en mettant ce poème lu par Jocko Willink en musique.

Pour la transcription du poème en anglais et sa traduction, la plus fidèle, à mon sens; Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Read More

La MEANINGWAVE de Akira The Don

By Divertissement

Et si on donnait du sens au son ?
Et si le beat avait un gout de révélations ?!

Akira The Don

C’est un peu comme cela que je comprends le pari du DJ et producteur Akira The Don.

  • Artiste, DJ, Wavelord de Los Angeles en Californie USA
  • Créateur d’un nouveau genre : meaningwave
  • Meaningwave : samples d’auteurs, philosophes, penseurs et personnes inspirantes + beat lourd avec une touche lofi

Cela fait à présent un certain temps que j’écoute Akira The Don et je peux dire qu’il a influencé ma vie de plusieurs façons. D’une part, il m’a fait découvrir certains personnages : Jocko Willink, par exemple, avec l’album « The Path ». Ou encore David Foster Wallace, un auteur incroyablement intelligent qu’il me tarde de commencer à lire. D’autre part, les musiques d’Akira The Don à propos des philosophes et personnalités qui me sont chers tels que Alan Watts, Jordan Peterson ou encore Elon Musk, me les ont fait découvrir sous un autre angle.

Akira The Don ft. Jocko Willink – The Path

Album qui est une perle en terme de musique motivante, les mots de ce militaire mêlés à des mélodies tantôt mélancoliques tantôt brutales donnent à écouter une musique qui vous ferait déplacer des montagnes!

Akira The Don ft. Elon Musk – Elon: A Space Odyssey

En tirant des extraits de la fameuse interview de Elon Musk chez Joe Roegan, Akira est parvenu à créer un album tout à fait extraordinaire qui véhicule tout à fait plusieurs concepts que Elon Musk a exposé lors du podcast The Joe Rogan Experience l’année dernière.

Vous y entendrez entre autre que Elon Musk a tenté de prévenir l’humanité au sujet des risques liés au développement de l’IA (intelligence artificielle), qu’il pense que notre salut dépend de notre capacité à embrasser la technologie et même à fusionner avec elle. Pourquoi l’avenir de l’humanité est par delà les étoiles…

WATTSWAVE II – III – IV – V

Enfin, mes favoris personnels : la série des WATTSWAVE. The world wasn’t ready for this ! Les idées et les paroles d’Alan Watts sont déjà très agréables en elles-mêmes, le personnage se définissait lui-même comme un « divertissement spirituel ». En couplant cela à une belle mélodie, Akira a mis au point, à mon sens, quelque chose de vraiment merveilleux.

Elon Musk : D’être biologique à être digital

By Divertissement, Inclassable

Elon Musk, l’entrepreneur-ingénieur et milliardaire de génie est passé dans le podcast Joe Rogan Experience au début du mois de septembre dernier. Il s’y est illustré notamment pour avoir tiré une bouffée sur un joint allumé, en toute légalité, par le présentateur Joe Rogan. Ceci vraisemblablement plus pour créer un buzz qu’autre chose, cependant ce n’est pas le sujet de cet article.

Ol’Musky

Il faut savoir que Elon Musk est un des pionnier de la recherche en matière d’intelligence artificielle et de neurotechnologie. Sa société Neuralink est dédiée au développement de composant électroniques pouvant mettre en interface le cerveau et l’informatique. L’une des ambitions de Neuralink est de relier l’intelligence humaine à l’intelligence artificielle, un projet passionnant pour certains, inquiétant pour d’autres.

« Uploader la conscience sur Internet »

D’après Elon Musk, nos smartphones sont déjà une extension de nous même. Ils nous rendent capable d’accéder aux connaissances en quelques tapotements, nous permettent d’effectuer des opérations mathématiques très complexes à l’aide d’applications. Leur mémoire est parfaite, pouvant enregistrer des heures de d’images, de sons, de vidéos. Et d’ajouter que le pourcentage d’intelligence non-humaine augmente en permanence, faisant référence à l’IA (intelligence artificielle).

Le smartphone est déjà une extension de l’humain, nous sommes déjà des cyborgs…

Il va plus loin, élaborant ensuite sur la probabilité qu’avec le temps l’intelligence biologique (notre cerveau) et l’intelligence digitale (informatique) vont se rapprocher de plus en plus, probablement jusqu’au point de fusionner, il utilise l’expression « to merge with AI » : littéralement fusionner avec l’IA. Un scénario digne des meilleures nouvelles de science-fiction de Philip K. Dick! Le grand défi de ce domaine consiste à augmenter le taux de transfert de données qui est actuellement très lent entre les deux types d’intelligences.
Si on reprend l’exemple des smartphone en tant qu’extension de l’être humain, on a déjà tous ressenti que nos pouces ne transmettaient pas nos pensées suffisamment vite au travers de l’écran de nos smartphone. La reconnaissance vocale couplée à l’intelligence artificielle, Siri de Apple, ou Alexa de Amazon, Google Assistant, par exemple permettent déjà d’accélérer l’échange d’information entre l’humain et l’informatique.

Les IA sont déjà dans nos maisons

Musk compare ce taux de transfert très lent à une petite paille que nous utilisons pour tirer de l’information depuis Internet à travers nos téléphones. « We need to make that tiny straw a giant river! » : Nous devons faire de cette petite paille une énorme rivière! Voila la vocation de la société Neuralink.

Peut-être aviez-vous lu, il y a un peu plus d’un an, mon article sur le sevrage de smartphone. Je pense toujours qu’il faut garder un rapport concret à la réalité qui nous entours, quoi qu’il arrive. On pourrait parler d’ancrage et ce sera certainement le sujet d’un autre article mais c’est vraiment de la relation que chacun entretien avec le réel dont je parle ici. On peut inclure l’utilisation des technologique numériques et digitales dans le quotidien sans problème, le tout est de savoir garder les pieds sur terre.
De ne pas laisser les technologique dicter notre comportement, de ne pas tomber dans le piège des Fake News, de ne pas systématiquement privilégier les stimulations virtuelles aux stimulations sensorielles.

Si vous avez la volonté d’utiliser les technologies digitales et l’informatique pour concrétiser vos projets et réaliser vos rêves mais que vous ne savez comment vous y prendre ou que vous avez une appréhension, un réticence ou un blocage quel qu’il soit…
Si le monde digital vous fatigue ou vous énerve, ce n’est pas forcément irrémédiable!

Prenez contact avec moi dés maintenant :

Je contact Joul en cliquant ici