Article librement traduit et inspiré de cet article sur Forbes

« Je ne pense pas que les psychédéliques soient la réponse aux problèmes du monde », partage Sting dans la bande-annonce du nouveau documentaire Netflix Have a Good Trip: Adventures in Psychedelics. « Mais ils pourraient être un début. »

Le film sorti le 11 mai dernier plonge dans l’histoire tumultueuse des substances psychédéliques et célèbre leur impact culturel. Il ouvre aussi une réflexion sur le rôle majeur que peuvent jouer les hallucinogènes dans le traitement de la santé mentale. De nombreuses célébrités tel que ASAP Rocky, Adam DeVine, Sting, Bill Kruetzmann, Natasha Lyonne et Sarah Silverman racontent leur expériences personnelles avec l’acide (le LSD), les champignons magiques, le cactus peyote et l’ayahuasca.

Nick Offerman nous présente les faits sous les traits d’un scientifique fou, tandis que de nombreux trips de célébrités sont mis en scène dans des styles hauts en couleurs délirants avec des animations super trippantes. Le réalisateur a vraiment réussi une belle prouesse en parvenant à faire témoigner autant de célébrités en faveurs de psychédéliques (sauf Ben Stiller 😅)

Réalisée au cours d’une décennie par Donick Cary, lauréat d’un Emmy, qui a collaboré en autre sur Late Night avec David Letterman, The Simpsons and Parks and Recreation (je vous recommande d’ailleurs vivement).
Il aurait eu l’idée de son premier documentaire dans sa ville natale de l’île de Nantucket en discutant avec Ben Stiller en 2009.

Prévu pour la première à SXSW en mars, Netflix l’a directement mis en streaming après l’annulation suite au coronavirus du festival du film.

👉 https://www.netflix.com/be-fr/title/80231917