0

« Il fume des joints, c’est forcément un bon à rien. »

« Le cannabis rend idiot, fumer de l’herbe tue les neurones. »

« Il a commencé par le cannabis et puis est tombé dans les drogues dures. »

*Insérer le prochain stéréotype, préjugé ou jugement hâtif concernant le cannabis*

Que ce soit à la télé, au travail, dans une conversation entre parents, on à tous déjà entendu ce genre d’allégations portées sur le cannabis, souvent sorties par des gens qui n’en savent d’ailleurs pas bien long sur le sujet. Ce n’est pas nouveau, le cannabis à une très mauvaise réputation et à été diabolisé depuis des années. Souvent rendu responsable de bien des maux propres à l’adolescence, le cannabis à une mauvaise image chez ceux qui ne le connaissent pas et ne sont pas informés à son sujet.

Dans cet article, je vais tenter de démystifier un peu le sujet en m’attaquant à quelques mythes bien ancrés dans l’inconscient collectif et j’en profiterai pour me positionner personnellement par rapport à cela.

On va commencer directement : en effet, peut-être pensez-vous que parce que j’écris au sujet du cannabis sur mon site, je suis forcément convaincu par ces bienfaits. Peut-être me pensez-vous consommateur, ou autre chose encore… Sachez que quoi qu’il en soit, il n’est jamais judicieux de faire des suppositions au sujet de quelqu’un, il vaut mieux parler directement à la personne concernée plutôt que se faire un film en pensant pouvoir deviner ce qu’il se passe dans la vie de l’autre.

Que je sois, ou ai été, consommateur ou non n’est pas pertinent. Sachez que je désapprouve la consommation de drogues nocives pour le corps, quelles qu’elles soient. J’ai personnellement renoncé à la consommation de nicotine, d’alcool ainsi que de caféine. Si les états de consciences modifiés et les substances psychotropes m’intéressent depuis longtemps, ce n’est pas pour autant que je conseil à qui que ce soit d’en consommer, bien au contraire !

Voici quelques mythes très rependus :

❌ – Le cannabis est une drogue de transition vers les drogues dures.

C’est un peu l’argument des parents en panique. En réalité, une étude de 2015 montre que l’alcool est encore plus une drogue de transition vers les drogues dures que le cannabis ! Je suis à peu près certain que beaucoup de personnes anti-cannabis parviennent à boire de l’alcool sans passer à l’héroïne, je pense donc que les fumeurs de cannabis le peuvent probablement aussi.

❌ – Le cannabis est nocif pour le cerveau, les neurones, etc.

Ce mythe a été utilisé comme propagande anti-cannabis depuis longtemps. En réalité, aucune étude ne prouve que le cannabis en lui-même soit mauvais pour le cerveau, ou pour le corps en général… Cela étant dit, certains mode de consommation sont effectivement plus nocifs que d’autres, la combustion l’est plus que la vaporisation, par exemple.

❌ – Le cannabis est une drogue dangereuse.

Etude après étude ont démontré que la consommation de marijuana est moins dangereuse, d’une manière générale, que la consommation d’alcool ou de tabac. Elle est aussi beaucoup moins dangereuse que la consommation de cocaïne, d’héroïne ou de speed (meth).

Voici à présent des FAITS concrets, au sujet du cannabis :

✔ – Conduire sous l’influence du cannabis n’est pas recommandé.

Tout comme l’influence de l’alcool, de médicaments, ou de toute autre substance psychotrope.

✔ – Consommer du cannabis en étant enceinte n’est pas recommandé.

Tout comme l’influence de l’alcool, de médicaments, ou de toute autre substance psychotrope…

✔ – La consommation de cannabis influence l’appétit, le sommeil ainsi que l’humeur.

Tout comme…


J’espère que cet article vous aura permis d’élargir votre perception du sujet cannabis. Mon souhait, que ce soit à travers cet article, ou à travers la section cannabis du site, est d’informer ceux qui le souhaitent. De clarifier de choses simples qui ont été rendues obscures pour les mauvaises raisons.