0

Ou y a t’il un « coté obscur » de la méditation ?

Comme je l’ai lu d’un étudiant en Advaita Vendanta : La véritable obscurité n’est visible qu’après avoir été aveuglé par la lumière.

Outre ces petits mots d’esprit forts bien choisis, a priori cette question des désavantages ou du coté obscur de la méditation peut faire penser qu’on cherche une information croustillante, une sorte de ragot, voir même une raison, ou une excuse pour ne jamais pratiquer la méditation.

Pour ma part, je crois que si pratiquée avec une bonne intention, une méditation n’a pas de désavantage. Cependant, en progressant dans le parcours spirituel, il faut quand même prêter attention à certaines choses.

En Bref : On médite parce qu’on en a envie.

Pour la forme et parce que c’est malgré tout le titre de cet article, je vais lister quelques points à observer lors de la pratique de la méditation.

  • La méditation aide à avancer, à évoluer… En réalité pas tant que ça.
  • La méditation doit être intégrée au mode de vie.
  • Les non-méditants considèrent souvent les méditants comme des personnes désintéressées voir des fainéantes.
  • Les méditants avancés peuvent aussi avoir de mauvaises méditations.
  • Même des décennies de méditation ne parviendront pas a ajuster certaines dynamiques fondamentales de la personnalité.
  • Une obsession pour la méditation peut diminuer la spiritualité.
  • Les méditants ne sont pas forcément plus conscients en termes de spiritualité.
  • Les méditants peuvent penser que la maturité normale est liée à la méditation.
  • Les méditants peuvent devenir des snobs de pureté (EGO).
Deux moines méditant sous les arbres avec rayon de soleil, Bouddhisme

Pour contrebalancer cette liste assez négative et en fin de compte assez déprimante, voici une liste d’avantages supposés à la méditation.

  • Le silence devient très réel.
  • L’ego apprend qu’il est normal de mourir de façon répétée.
  • S’échapper! Découvrir la transcendance; la liberté.
  • L’intuition s’affine et ressent de plus en plus.
  • Les émotions et les pensées deviennent «manipulables».
  • La bonne santé mentale se défini plus clairement.
  • Une béatitude appréciable ☺
  • Le silence devient un refuge à de nombreuses situations.

En fin de compte, la méditation est une pratique généralement admise comme étant bonne pour l’être humain et pour sa santé mentale. Cependant, personne ne doit s’y sentir obligé ou contraint, ce serait contre productif. Si on souhaite méditer, l’important est de veiller à pratiquer une méditation de qualité et avec une intention juste.

« Observer les pensées tels de nuages passant dans le ciel. »

La méditation est un exercice de prise de conscience. Littéralement prendre conscience de la réalité, se rendre compte que l’on existe et que l’on respire.
Rendre compte à qui ? Qui est conscient ? C’est vous. Mais qui êtes-vous ?