Une phrase qu’on aurait pas spécialement envie de dire à son boss ou son chef… Surtout, on est loin du but de la microdose : être imperceptible! Cela étant dit, l’erreur est humaine et manipuler correctement des substances délicates, que certains qualifient même de sacrées, peut parfois relever du tour de force.
Comment éviter ce genre bévue et ne pas se retrouver dans un état altéré de conscience à un moment ou l’on aurait besoin de tout sauf cela?

[Rappel] ⚠ Avertissement : ces articles ne sont en aucun cas un incitant, une recommandation ou invitation. Ce que je vous partage ici est disponible à plein d’endroits sur le net, dans des livres que je vais d’ailleurs citer et je n’ai certainement pas inventé ces choses. Le but de ces articles est avant tout la réduction des risques inhérent à la consommation de substances qui pourraient altérer la conscience. Pour rappel, vous êtes seul et unique responsable de vos agissements, je vous fournis ici des informations à titre préventif et sans intention de vous influencer mais bien de vous informer et aussi de vous avertir des risques.

Aller plus loin : peser ses microdoses

Si vous avez déjà déterminé ce que vous allez mettre dans vos doses, très bien, sinon je vous invite à consulter l’article précédent. Si vous n’avez pas encore d’idée pour la quantité, essayez avec une microdose “standard” et adaptez en fonction de vos ressentis.

La meilleure façon de microdoser du LSD, sans devoir se prendre la tête à découper un tout petit bout de papier en 10 petits morceaux de même tailles tout en espérant que le produit ai été réparti de manière uniforme sur le buvard… c’est d’utiliser le dosage volumétrique !

Le dosage volumétrique ?!
En gros : il faut dissoudre un carton de 100µg (100 mcg, microgrammes) dans 10ml d’eau distillée. Ensuite, chaque fois que vous retirez 1ml, d’eau, vous retirez aussi 10 microgrammes, donc une micro dose.
C’est aussi simple que ça! Voici une image qui illustre le procédé 👇

Tout est dans la précision du dosage.

Quand vous serez déterminé à vivre votre première journée microdosée, veillez à ne pas trop changer ce que vous aviez prévu de faire, vivez juste votre journée comme n’importe qu’elle autre journée. N’oubliez surtout pas de prendre des notes! En cas de stress : respirez, comment d’habitude 😊

Dans la prochaine étape, je vous présente les posologies de microdosing les plus répandues et je vous apprend une technique pour observer et vous rendre compte des évolutions de votre expérience personnelle.